Agis toujours de manière à augmenter le nombre de choix possibles.” 

(Heinz von Foerster, cybernéticien)

l’approche systémique c’est quoi ?

 Jusqu’aux années 50, les écoles de psychothérapie considéraient les problèmes de santé mentale comme le résultat d’une pathologie individuelle. L’école de Palo Alto, s’appuyant sur l’approche systémique, a crée une rupture épistémologique qui a débouché sur une grille de lecture et une prise en charge des problématiques humaines résolument innovantes. Cette nouvelle perspective a conduit à reconsidérer entièrement la relation thérapeutique, les objectifs du travail, les techniques de changement et par ricochet les fondamentaux éthiques et philosophiques de la relation d’aide. L’école de Palo Alto a tout d’abord fait sensation – ou peur – en raison de l’utilisation de techniques paradoxales. Elle a marqué les esprits par ses prises de position hérétiques, par exemple : «ni l’ancienneté ni la gravité du trouble ne sont un frein à la brièveté du traitement». Elle a promu des slogans provocateurs tels que «Plus ça change, plus c’est la même chose»,

« Le problème, c’est la solution ».

De manière plus fondamentale, cette méthodologie cybernétique du changement vise à interrompre des processus récurrents alimentés par les tentatives du patient pour résoudre sa difficulté. En effet, ce dernier s’acharne à mettre en œuvre des tentatives allant dans le même sens – basées sur une logique linéaire cause-effet-, quand bien même elles aggravent le problème. Par exemple, une mère exigera de son enfant de mieux travailler à l’école jusqu’au point de constater que son enfant est écoeuré par toute activité pédagogique. La mère se basant sur une logique linéaire du type « si il n’étudie pas, il faut le forcer à étudier », ne pourra prendre de recul et prendre conscience que ses tentatives non seulement conduisent l’enfant à moins étudier mais créent également un problème relationnel entre son fils et l’école et entre son fils et elle. Le thérapeute bref utilise des stratégies pour amener le patient à faire des expériences concrètes de changement dans sa vie quotidienne, qui vont lui permettre de reconquérir sa liberté d’action et changer la nature de ses relations avec son environnement. Dans notre exemple, la relation du fils avec l’école et du fils avec sa mère. Ainsi, l’école de Palo Alto réfute le concept de pathologie constitutive de l’individu, une interruption d’un processus autoalimenté permettant au système dans son ensemble de retrouver un fonctionnement satisfaisant. La « thérapie brève » (ou thérapie systémique stratégique brève) est une méthode de résolution des problèmes humains. La méthode thérapeutique utilisée pour résoudre des problèmes familiaux, des problèmes de couple ou individuels ainsi que la méthodologie du problem solving stratégique pour dépasser des obstacles ou des crises dans les grands systèmes (ministères, entreprises, institutions), elles permettent de trouver une issue dans un temps plus court que les thérapies et les méthodes de changements traditionnelles.

Qu’est-ce qui permet à la thérapie d’agir efficacement, à brève échéance en donnant de résultats durables dans le temps ?

La méthodologie de la thérapie brève permet de mettre de l’ordre dans le chaos que nous ressentons lors de périodes de crise ou dans le flou dans lequel nous baignons quand les problèmes sont multiples ou de longue durée. En se focalisant sur la résolution du problème le plus aigu lors du démarrage de la thérapie, elle permet aux personnes de reprendre le contrôle de leur vie. La personne ou la famille, plus forte et plus confiante, dépasse ainsi plus vite les autres difficultés ou problèmes, toujours avec l’aide du thérapeute, si besoin. Le thérapeute tient compte de tout ce qui a été essayé par le passé et qui n’a pas donné de résultats concluants afin de ne pas s’éterniser sur des « tentatives de solution » improductives. La thérapie avance par objectifs bien définis par le patient et/ou la famille avec l’aide du thérapeute. La thérapie est active, c’est–à-dire qu’on n’utilise pas les séances pour parler inlassablement des causes présumées du problème mais pour analyser comment le problème se maintient dans le présent, la manière comment les issues sont bloquées et la manière de commencer à dénouer les fils.

LES INDICATIONS :

 La thérapie systémique stratégique brève a été utilisée par beaucoup d’équipes et des professionnels à travers le monde entier dans de situations très diverses : problèmes cliniques, problèmes relationnels, problèmes familiaux, problèmes de couple… ceci avec des enfants, des adolescents et des adultes. Les problèmes relationnels au sein des entreprises, organisations… Les problèmes concernent : Troubles liés à la peur: phobiques, obsessionnels, les TOCs, compulsions, attaques de panique, hypochondrie, Troubles de l’humeur: dépression, manie, troubles bi-polaires. Troubles alimentaires: anorexie, boulimie, vomiting. Troubles concernant des état délirants: des psychoses présumées, paranoia… Chez l’enfant et l’adolescent phobie scolaire, dépression, problèmes de comportement, problèmes scolaires, problèmes relationnels, problèmes familiaux. Chez les familles problèmes de violence, dépression, problèmes affectifs ou relationnels au sens large, problematiques chez les familles recomposées… Au sein du couple problèmes communicationnels, relationnels et sexuelles, problèmes d’infidélité, problèmes de relation en tant que parents, gestion de la relation à la belle-famille ou aux ex-conjoints, relation aux enfants,… L’entreprise:(variante méthodologie stratégique) problèmes concernant la relation ou la performance, de difficultés de communication, de problèmes de harcèlement,…