l’impact de nos pensées sur notre expérience est immense, elles façonnent, déforment et généralisées notre expérience subjective. Toutes émotions qui émergent en nous passent d’abord par notre système de représentation organisé. Il y a un lien fort entre les représentations sensorielles, les émotions et les pensées. Si j’apprends à prendre le contrôle de mes pensées à diminuer leurs représentations et donc leurs poids, je gagne donc en confort, je perçois le monde qui m’entoure sous un autre angle. Il me devient plus facile de naviguer dans ma carte du monde et par la même je perçois que ma carte du monde n’est pas le territoire. Je peux donc apprendre, interagir avec les autres, découvrir des pistes jusque-là invisibles.
%d blogueurs aiment cette page :